Pour vos événements d’entreprises, devenez éco-responsable !

Alors que le monde entier est aujourd’hui confronté à des problématiques environnementales majeures, il est temps pour chaque secteur économique de se mettre à l’heure de la transition écologique. « Greenwashing » (ou éco-blanchiment en français ; cela consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique) pour certains, réelles convictions pour d’autres, l’ensemble des entreprises françaises commence à se mettre au vert.

Dans le secteur touristique, il n’est pas rare d’entendre parler de tourisme durable et responsable. Qu’en est-il du tourisme d’affaires ?

# Notion de RSE

Depuis le Grenelle de l’Environnement en 2008, qui consiste à organiser des rencontres politiques visant à prendre des décisions à long terme en matière d’environnement et de développement durable, la notion de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) s’est immiscée au cœur des problématiques des entreprises. En effet, ces dernières ont pris conscience qu’un engagement à la fois individuel et collectif et qu’un effort commun sur l’environnement et la société pourraient leur apporter une réelle valeur ajoutée.

L’ORSE délimite la RSE en 6 domaines dans lesquels une entreprise doit s’inscrire pour respecter cette responsabilité sociétale: le développement durable, l’environnement, le social,  l’éthique, la citoyenneté et la finance.

Le principe pour l’entreprise est de prendre des initiatives à son échelle et d’encourager ses collaborateurs à suivre son chemin.Pour cela, elle doit :

  • Commencer par les sensibiliser et les informer sur quelques bonnes habitudes à prendre.
  • Instaurer un climat favorable à l’écoute de chacun
  • Etre attentif aux propositions évoquées en faveur d’une évolution globale.

De cette façon, chaque membre se sent impliqué dans cette démarche de groupe et les propositions retenues peuvent être intégrées par la suite dans la culture de l’entreprise.

Certaines entreprises ont même poussé leur démarche jusqu’à l’écovolontariat d’entreprise. Cette forme d’engagement est apparue en France il y a près de 10 ans qui consiste à faire participer les membres d’une société à des actions écologiques et environnementales de manière purement volontaire (nettoyage de plage, reforestation…).

Dans le cadre du secteur touristique, cette notion de RSE a créée pour les prestataires de services liés au tourisme d’affaires une opportunité de se développer plus largement.

Par exemple, organiser un éco-événement pour une agence événementielle nécessite de repenser à tous les domaines inhérents à la réalisation d’un projet de A à Z. De la gestion des espaces et des lieux, du transport, de l’hébergement, du traiteur, du mobilier, de la décoration, de l’éclairage, de l’audiovisuel, en passant par l’édition et la signalétique jusqu’aux cadeaux… tout doit être imaginé sous un angle éco-responsable.

 

# Organiser un éco-événement

Il n’est aujourd’hui pas difficile d’imaginer que les quelques 100 000 événements professionnels qui prennent lieu chaque année en France ne sont pas sans conséquence pour l’environnement.

C’est à la suite de ce constat que s’est formé le collectif Eco-événement qui réunit l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), LÉVÉNEMENT (ancienne ANAé), la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, l’association Méduli Nature, l’association Mountain Riders et l’UFOLEP (L’Union Française des Oeuvres Laïques d’Education Physique).

Afin de vous aider dans l’élaboration de votre événement durable et responsable, prenez note que ce collectif et son site d’informations sont une mine d’or et de bons conseils pour vous guider dans toutes les étapes de la conception de votre prestation.

Il a même créé un outil qui a pour but d’évaluer et de limiter l’impact environnemental de votre manifestation: l’ADERE, Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Evénements.

# Les labels

En accord avec l’apparition des labels, des certifications, des normes et autres chartes, les acteurs du tourisme d’affaires ont dû petit à petit se plier à la démarche éco-responsable. Cette tendance s’est notamment vérifiée dans le domaine de l’hébergement avec les grands groupes hôteliers qui ont rapidement pris conscience des enjeux. Ils l’intègrent dans divers aspects de leurs méthodes de travail au quotidien tels que le recyclage, une meilleure gestion de leurs ressources, un éclairage basse consommation, et la plupart d’entre eux ont un responsable ou un ambassadeur désigné pour s’en charger. Cette implication impacte directement sur leurs techniques de fidélisation, sur leur communication mais aussi sur leur management d’équipe et général.

Les structures d’hébergement ne manquent pas d’idées pour se démarquer auprès des clients, à l’image du groupe Accor qui a lancé son « Carbon Optimizer » depuis 2013. Cet outil a pour but de réduire l’impact carbone du tourisme d’affaires, comme les séminaires, réunions ou conventions. Pour cela, il prend en compte des données telles que le nombre de participants, le nombre de nuitées, le type de restauration, la durée de l’événement, les émissions directes liées au traitement des déchets, la papeterie… et les recoupe afin de calculer l’impact carbone dans l’optique de le limiter.

Grand nombre de labels existent à ce jour en France et en Europe  afin de déterminer un événement éco-responsable. Ces outils d’évaluation et de certification sont appelés écolabels et sont décernés aux produits et services les plus respectueux de l’environnement. Ils peuvent être répartis en labels professionnels et officiels.

# Tendances : le vert, le bio, le plein air

De nos jours, de plus en plus d’hôtels proposent le concept de « séminaire vert »  qui prend la forme d’un forfait où tous les services proposés sont en rapport avec l’économie responsable : les aliments sont issus de productions locales et saisonnières, les thés et cafés sont équitables, les soins corporels sont naturels… Sur le même principe, il existe aussi le « séminaire bio », mais celui-ci est moins répandu car très onéreux.

A noter aussi que certains clients aiment trouver une alternative à l’hébergement classique et privilégient les ecolodges, les yourtes, les huttes, chalet et autres cabanes insolites pour satisfaire leurs  besoins de changements.

Le secteur hôtelier n’est pas le seul impliqué dans ces mutations. A côté de lui, les activités, animations ou encore ateliers à vocation éco-citoyenne et éco-responsables  ne sont pas en reste.

Elles sont apparues dans une logique de sensibilisation des membres d’une entreprise et ont l’avantage d’être moins rébarbatives qu’une présentation formelle. En effet, il n’y a rien de plus efficace et de ludique que d’apprendre de manière active à devenir plus soucieux de l’environnement. Les entreprises ont d’ailleurs bien compris qu’elle ont tout intérêt à profiter des voyages d’affaires qui sont des cadres privilégiés pour découvrir ces bonnes pratiques.

Dans l’histoire des activités éco-responsables, il a d’abord été question de challenges lors de séminaires de teambuilding, sur la thématique du réchauffement climatique, de l’économie d’eau et de l’énergie ou encore du tri sélectif.

Aujourd’hui, ces thèmes sont un peu désuets car il leurs sont préférées des activités qui font moins référence directe au développement durable. Les participants cherchent des animations, ludiques, récréatives et plus originales, comme c’est le cas avec les dégustations de vins biologiques et naturels, la création de cosmétiques et maquillages biologiques, les ateliers de  cuisine réalisés avec des aliments issus de commerce équitable.

 

D’autres exemples sont à citer concernant les animations en vogue, à commencer par les activités de plein air. La plupart des entreprises qui organisent des séminaires et d’Incentive évoluent dans des cadres de vie urbains. Un voyage d’affaires représente pour eux un moyen de s’évader de la ville, de la pollution et du stress auxquels ils font face au quotidien.  Ainsi les challenges au grand air, en forêt ou en bord de, voire sur, mer sont très bien accueillis.

En accord avec ces envies, les agences événementielles spécialisées en challenge sportif et teambuilding ont pu intégrer une dimension responsable à leurs  prestations ou bien en en créant de toute pièce. A titre d’exemple, il existe des activités de fabrication de caisses à savon en matériaux recyclés qui connaissent un fort succès ces dernières années.

L’éco-responsabilité est devenue courante dans le milieu du tourisme d’affaires et les activités éco-citoyennes sont des services de plus en plus suggérés par les agences d’événementielles à leurs clients. Si les clients ne recherchent pas toujours à intégrer le développement durable au sein de leurs événements d’entreprises, ils restent néanmoins ouverts aux activités en rapport avec la nature et sa préservation. La réelle plus-value de ces activités réside dans le fait que les participants sont au cœur de l’action : non seulement ils apprennent de manière ludique mais ils sont également sensibilisés et satisfont leur besoin d’utilité en devenant ainsi de véritables “collabor-acteurs”.

Voir les activités éco-citoyennes organisées par Supersonik.

Les dernières actualités

  - 28/03/2020
Par -

Top 16 des lieux ins...

  - 28/03/2020
Par -

Top 10 des tendances...

Catégories

Nos dernières réalisations

SUMMER CAMP 2017  - 28/03/2020
Client - Banque Casino

SUMMER CAMP 2017

SÉMINAIRE R&R MARSEILLE 2017  - 28/03/2020
Client - Raynal & Roquelaure

SÉMINAIRE R&R MARSEILLE 2017